Lifestyle

Acheter et entretenir des lainages délicats.

Douceur, confort et chaleur : voici ce que nous allons rechercher du côté des lainages délicats cet hiver pour nous lover. Mais si les valeurs sûres de l’angora, du mérinos, du cachemire et du mohair nous séduisent, ce sont les prix qui nous font bondir. Très souvent ces matières sont vendues (en pelotes de laine ou en pulls) à un prix assez élevé car la fibre provient d’animaux tels le lapin angora ou la chèvre et de ce fait sont récoltées à la main avant d’être filées.

Au-delà de l’achat, il est donc important de savoir comment entretenir des lainages délicats afin de garder un vêtement de qualité le plus longtemps possible.

Achat et entretien des lainages délicats.

Des matières nobles pour un confort optimal.

Souvent, on hésite sur la provenance des fibres, voici donc un petit récapitulatif pour tenter d’y voir plus clair :

– Angora : chat, lapin albinos-gris clair-roux la plupart du temps, yack, mouton.
– Mohair : chèvre dite angora (des régions du Tibet ou d’Afrique du Sud), utilisée pour les vêtements de randonnée.
– Alpaga : la fibre provient du lama pacos d’Amérique du sud.
– Mérinos : laine de mouton.
– Cachemire : fibre soyeuse provenant des chèvres du Cachemire, d’où son nom.
– Pashmînâ : laine de chèvre (capra hircus) de l’Himalaya.

Ces fibres très prisées ont un fort pouvoir d’isolation thermique qui permet au corps d’évacuer l’humidité tout en préservant la chaleur. Le mohair est souvent le plus employé pour la fabrication de vêtements d’extérieur mais beaucoup de ces matières « nobles » sont également utilisées pour la confection de châles, gilets et pulls du quotidien.

Entretien d'un pull angora.

Ces matières ont un prix assez élevé car les fibres sont souvent récoltées à la main sur des animaux sélectionnés pour la qualité de leur pelage. Des matières synthétiques ou des mélanges de mohair ou angora peuvent être trouvés dans le commerce, permettant ainsi la confection de belles pièces d’habillement tout en restant à des prix abordables pour tous. Ces produits de substitutions seront moins délicats à laver ou entretenir, ce qui n’est pas négligeable.

Astuce pour acheter moins cher vos pulls en cachemire ou autres poncho en mohair : Aujourd’hui grâce à des applications comme Vinted ou Ebay, il est possible de trouver de très belles pièces à des prix « outlet ». Certains habits sont parfois revendus sur ces plateformes sans même avoir été portés !

Lainages : Les impératifs pour être au top de l’hiver.

Les ponchos, capes et étoles.

A porter long, croisé sur le devant avec un pan tombant pour un porté chic et habillé qui complétera vos tenues de bureau ou vos ensembles classiques. Optez pour la couleur et les motifs afin de jouer le contraste et de dynamiser votre tenue d’hiver.

Entretien d'un pull en laine.

Le pull à grosses mailles.

Préférez les pulls en fibre épaisse, en jacquard ou non, pour les promenades champêtres ou les jeux dans le jardin.

Si vous partez sur une fibre douce et légère :

  • le mohair, optez pour un cardigan tout doux pour un look romantique et sexy.
  • de l’angora, si vous voulez un look classique/chic.
  • en alpaga,  pour rester classique et confortable.

Pensez également aux bérets, aux bonnets, aux écharpes, aux gants et accessoires. Même s’ils sont fabriqués en matière noble, ils ne vous reviendront pas trop chers et vous réchaufferont naturellement.

L’entretien des lainages délicats : des basiques à respecter.

On aime les pulls, les beaux ouvrages en cachemire ou angora mais le hic c’est que souvent, à force de les laver ou de les porter, ils finissent par boulocher ou feutrer !

Voici donc un petit rappel des conditions de lavage des lainages délicats en machine ou en lavage à la main.

Conseils de lavages et rinçages des lainages délicats :

  • A la main ou en machine à 30° maximum : sous peine de voir votre lainage rétrécir ou feutrer.
  • Les lessives spéciales lainages ou savon de Marseille sont à recommander : on peut également choisir des savons de Marseille légèrement glycérinés en paillettes ou dilués dans de l’eau tiède au préalable.
  • Le rinçage s’effectue toujours à l’eau claire et à 30° : on laisse ensuite sécher à plat dans un endroit tempéré sur la grille du portant de sèche-linge. On évitera les porte-manteaux qui peuvent laisser des marques aux épaules.

Entretien des lainages délicats.

Quelques astuces pour entretenir les laines et lainages délicats.

  • Enlever une tâche :

Avant de laver votre lainage, appliquez du blanc d’œuf sur la tâche. Laissez quelques minutes avant de rincer à l’eau froide. Si cela ne suffit pas pour faire partir la tâche, renouvelez l’opération mais avec un peu d’alcool à 90° dilué et rincez abondamment tout de suite avant de mettre en machine à cycle délicat avec de la lessive spéciale lainages.

  • Prélavage d’un lainage :

On fait bouillir une quinzaine de feuilles de lierre dans un litre d’eau. Une fois refroidi et filtré, on y trempe le lainage avant de mettre celui-ci au lavage à la main habituel. Cela ravive le reflet des fibres.

  • Déboucler/défriser de la laine détricotée :

Vous l’aurez peut-être déjà constaté, détricoter un ouvrage en cours ou terminé afin de récupérer la laine pour un autre projet peut parfois poser problème. Le fil va garder la forme de l’ancien tricotage et cela est donc moins pratique pour le tricoter de nouveau.

Voici une méthode originale pour rendre au fil à tricoter un aspect plus linéaire sans forcément devoir tirer dessus.

Utilisez une bouilloire, un entonnoir en plastique qui s’adapte au diamètre de la bouilloire (pour en avoir fait l’expérience, cela fonctionne aussi avec un porte-filtre à café en plastique) et un trombone :

Attachez le trombone à une extrémité du fil, faites-le passer dans l’entonnoir puis dans la bouilloire et ressortir par le bec verseur.
Laissez le reste de la pelote dans l’entonnoir qui sera posé sur le dessus de la bouilloire (sans couvercle). Versez un fond d’eau dans la bouilloire, sans mouiller la laine. Faites chauffer doucement afin que la vapeur d’eau fasse son effet défroissage. Au bout de quelques temps, rembobinez doucement le fil à tricoter sur un carton de pelote de laine vide.

Attention, c’est chaud !

Entretenir les lainages délicats.

Comment défeutrer un lainage?

Une petite erreur de lavage ? Tant que le pull n’a pas trop feutré ou rétréci, vous pouvez encore faire quelque chose :

  1.  Soit vous diluez un peu de glycérine (liquide, vendue en pharmacie) dans de l’eau tiède et vous lavez le pull à la main doucement. Puis vous rincez à 30° et faites sécher à plat dans un endroit tempéré.
  2. Soit vous utilisez de l’eau déminéralisée : vous lavez à la main votre lainage avec un peu de savon puis vous rincez avec une eau à la même température avant de laisser reposer dans un bain spécial. Durant 5 heures, vous allez laisser tremper le lainage dans de l’eau additionnée d’acide tartrique (on en trouve sur internet ou dans les magasins de cuisine et chez certains droguistes). Comptez 4 cuillères d’acide tartrique par litre d’eau !

Utilisez des gants en plastique si vous avez les mains délicates. Rincez abondamment à l’eau claire à 30°C,  laissez sécher à plat et observez le résultat.

Vous savez tout sur l’entretien des lainages les plus délicats, il n’y a plus qu’à aller faire du shopping !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *