Bien-être

Arrêter de fumer, quels sont les moyens de substitution ?

Vous êtes fumeur et vous avez peur d’arrêter de fumer? Votre portefeuille fait la grimace chaque fois que vous achetez votre paquet de cigarettes?

Vous pensez qu’il est peut-être temps d’arrêter et de faire des économies, mais vous ne savez pas par où commencer. Et surtout, vous vous dites qu’arrêter de fumer à un prix ! Voici quelques astuces qui pourraient bien vous convaincre.

Arrêter de fumer.

 

Le tabac en quelques chiffres.

Durant le 20ième siècle, 100 millions de personnes dans le monde entier sont mortes des causes de leur tabagisme. En France, le tabagisme tue chaque année environ 66 000 personnes et reste la première cause de mortalité évitable. En moyenne, un fumeur régulier sur deux meurt prématurément de son tabagisme et la moitié des décès surviennent entre 35 et 69 ans. Les complications apparaissent 20 à 30 après le début du tabagisme.

 

La première chose à faire : calculez votre consommation de cigarettes.

Il existe des sites Internet comme tabac-info-service.fr qui vous permettent de calculer votre consommation de cigarettes et ce que cela vous coûte par an. Vous seriez surpris de constater la charge que représente la consommation de cigarettes. Par exemple, si vous fumez 10 cigarettes par jour (soit un demi paquet) au prix moyen de 10.20 euros, vous dépensez  1836 euros par an.

Calculateur budget cigarette/

Cela représente quand même un budget ! Avec cet argent vous pourriez passer une semaine complète à Disneyland avec 6 nuits d’hotel, acheter une télévision 4k dernière génération de presque 2 mètres ou juste faire pour 1836 euros de shopping en tout genre.

 

Arrêter de fumer grâce aux substituts nicotiniques.

Ce sont vos alliés dans votre lutte contre le tabac. Ces substituts vous aident à combattre la dépendance physique en diffusant de manière régulière et lente de la nicotine, là où une cigarette provoque un pic de cette même substance. Il faut savoir qu’en moyenne les substituts nicotiniques doublent vos chances d’arrêter de fumer sur un an.

Pour arrêter de fumer, il vous faut calculer votre degré de dépendance à la nicotine. C’est ce que les questions du test de Fagerström évaluent. Compter uniquement votre consommation de cigarettes est un très mauvais indicateur, il est plus intéressant de comprendre le contexte de l’addiction pour mieux la combattre. Il est disponible dans toutes les pharmacies mais le test de Fagerström existe aussi en ligne.

Test de Fagerström.

Enfin, sachez que les femmes enceintes et les personnes cardiaques peuvent utiliser les substituts nicotiniques sous contrôle médical. Gommes à mâcher, patchs, inhalateurs et comprimés sont les principales formes de substituts nicotiniques.

Attention : cet article a pour but de présenter les différentes solutions qui permettent d’arrêter de fumer mais vous devez impérativement consulter votre médecin avant d’utiliser les solutions ci-après.

 

Les patchs de nicotine.

Le patch est un sparadrap qui contient de la nicotine. Utilisé une fois par jour, il est simple, discret et diffuse des quantités contrôlées de nicotine. Il convient très bien aux fumeurs réguliers. Il vous suffit de le coller, chaque matin, sur une peau sèche et sans poils (bras, omoplates, cuisses, tronc, hanche, etc.).

Veillez à changer d’endroit chaque jour afin d’éviter d’éventuelles éruptions cutanées et respectez un intervalle d’une semaine avant de le coller à nouveau sur une zone. Vous pouvez prendre un bain en le portant, car il est imperméable. Si jamais le timbre se décolle, posez simplement un sparadrap par-dessus.

Patch nicotine pour arrêter de fumer.

Le patch existe en trois dosages selon les marques (15 mg – 10 mg – 5 mg ou 21 mg (fort) – 14 mg (moyen) – 7 mg (léger)). Il doit être porté soit 24 h soit 16h selon le modèle que vous choisirez et commence à faire effet 30 minutes après la pose.

Le traitement dure en moyenne de 8 semaines à 3 mois maximum. Si, malgré le dispositif transdermique, vous ressentez le besoin de fumer, vous pouvez demander à votre médecin si vous pouvez augmenter le dosage de celui-ci ou utiliser en plus, un autre substitut nicotinique (gomme, inhalateur, pastille à sucer).

Enfin, si après la pose du timbre, vous êtes sujet à des diarrhées, nausées, impression d’avoir trop fumer, votre patch est peut-être surdosé.

 

Gomme à mâcher (chewing-gum à la nicotine).

Les gommes libèrent des quantités contrôlées de nicotine dans la bouche. La nicotine qui est avalée n’est pas absorbée car détruite dans le foie. Le maximum de nicotine dans le sang est obtenu après 30 minutes de mastication. La diffusion est donc beaucoup plus lente que lorsque vous fumez.

Gomme nicotine pour arrêter de fumer.

Les gommes existent en deux dosages (4 mg pour les gros fumeurs, soit fumant plus de 20 cigarettes par jour, et 2 mg pour les moyens et petits fumeurs). L’arôme peut varier selon les marques. Il faut savoir que seule la moitié de la dose est en réalité absorbée.

Vous pouvez prendre les gommes régulièrement sur la journée ou seulement lorsque le manque se fait sentir. Elles sont surtout indiquées pour ceux et celles qui fument de manière irrégulière. N’oubliez pas que vous pouvez utiliser les gommes à mâcher comme complément d’un autre substitut nicotinique tel que le patch. Si vous fumez moins de cigarettes par jour, pour économiser, vous pouvez couper les gommes de 4 mg en deux et en prendre donc une demie à chaque fois.

Pour un résultat optimal, il est nécessaire de mâcher lentement la gomme jusqu’à ce que le goût apparaisse. Après environs 10 minutes de mastication, effectuez une pause en plaçant la gomme entre la joue et la gencive. Une gomme équivaut à trente minutes de mastication. Une mastication trop rapide peut provoquer des brûlures d’estomac, un goût fort et piquant.

Petite précaution : évitez de boire des jus de fruit ou café dans les quinze minutes précédant la prise car cela peut nuire au bon fonctionnement des gommes.

Comme pour le patch, le traitement dure entre huit semaines et trois mois maximum.

 

Les comprimés (microtabs, Zyban, Champix, etc.).

Le comprimé est à placer sous la langue et à laisser fondre pendant 20 minutes. Il diffuse des quantités contrôlées de nicotine dans la bouche. Son avantage est naturellement d’être discret mais aussi flexible. Les microtabs sont des comprimés de 2 mg et présentés dans un distributeur pratique. S’il est trop fort, le comprimé peut être recraché avant d’être complètement dissous.

Microtab pour arrêter de fumer.

Pour les autres comprimés ayant une action beaucoup plus forte, vous devez suivre les recommandations et l’ordonnance de votre médecin traitant.

Les pastilles à sucer.

Les pastilles à sucer sont, elles aussi, une alternative discrète aux gommes à mâcher. Le dosage d’une pastille est souvent de 1mg à 1.5mg, ce qui équivaut à un chewing-gum d’environ 2 mg.

Pastilles pour arrêter de fumer.

La ration quotidienne doit être diminuée progressivement. Si vous fumez plus de 20 cigarettes par jour, vous pouvez commencer par des gommes à mâcher avant de vous orienter vers les pastilles à sucer en fin de traitement.

Le traitement dure de huit semaines à trois mois maximum.

 

Les inhaleurs de nicotine.

L’inhaleur permet de combattre non seulement la dépendance physique à la cigarette mais reproduit aussi la gestuelle et l’inhalation. Il s’agit d’une sorte de porte cigarette d’où on aspire une vapeur de nicotine et dans lequel on place une recharge.

Les inhalateurs de nicotine.

Le traitement dure en moyenne de huit semaines à trois mois maximum.

Les effets indésirables mais rares sont les maux de tête, la nausée et les brûlures d’estomac.

La cigarette électronique pour arrêter de fumer.

Le fait de « vaper » est bien souvent une première étape pour les grands fumeurs qui veulent oublier la clope. La cigarette électronique est un dispositif qui va casser un peu les habitudes et va remplacer peu à peu le traditionnel paquet de cigarettes. Comme pour l’inhalateur, la cigarette électronique va permettre de conserver la gestuelle du fumeur. C’est aussi un substitut à la cigarette qui est entré dans les mœurs ce qui va jouer son rôle. Souvent, c’est en soirée ou en réunion d’amis/famille que les rechutes sont les plus fréquentes.

Cigarette électronique pour arrêter de fumer.

Avec la cigarette électronique, l’ancien fumeur se sent moins « exclu » socialement du groupe, ce qui va jouer un rôle déterminant dans certains cas.

Le spray nasal, une solution pour les gros fumeurs.

Il est conseillé pour les fumeurs ayant eu une forte dépendance au tabac et n’est délivré que sous ordonnance. Le spray nasal nicotiné agit très rapidement et met un terme aux symptômes de sevrage. Il se présente sous la forme d’un flacon de 10 ml qui contient 100mg de nicotine. Une dose correspond à 1 mg de nicotine.

Spray nasal à la nicotine.

Le traitement dure entre huit semaines et trois mois maximum.

Une irritation de la muqueuse nasale, un rhume ou des éternuements peuvent être des effets indésirables qui apparaissent le plus souvent la première semaine.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main, il ne manque plus que la volonté mais celle-ci ne s’achète malheureusement pas… Pensez à votre santé ainsi qu’à votre entourage, mais aussi à vos économies !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *