Bien-être

Le desmodium, une plante à découvrir.

Vous avez sûrement déjà entendu des thérapeutes qui pratiquent les médecines douces et leurs patients vanter les vertus du desmodium, une plante qui pousse dans les régions tropicales. En Afrique, les guérisseurs la considèrent comme un miracle de la nature. Quelle est donc cette plante ? À quoi sert-elle ?

Desmodium

Le desmodium, qu’est-ce que c’est ?

Plante herbacée de la famille des Fabaceae, le desmodium pousse essentiellement dans les régions tropicales humides (Afrique, Amérique du Sud…). On la reconnaît à ses tiges minces qui s’enroulent autour des troncs de cacaoyers et de palmiers à huile. Elle a été introduite en France dans les années 1970, par le Dr Pierre Tubéry et son épouse qui se sont rendus au Cameroun pour prendre en charge un dispensaire. C’est lors de ce voyage qu’ils ont découvert les étonnantes vertus des plantes médicinales africaines, parmi lesquelles le desmodium.

On en recense à ce jour plus de 300 espèces, mais la plus connue reste le desmodium adscendens. Dans le monde agricole africain, les paysans l’utilisent pour repousser les insectes des cultures grâce aux substances chimiques qu’elle secrète.

Le desmodium à quoi ça sert ?

Comme une éponge, le desmodium agirait sur le foie en aspirant toutes les toxines, en particulier l’alcool, les graisses et les résidus médicamenteux. Il aurait le pouvoir de régénérer ensuite les cellules pour tout remettre d’aplomb. Par ailleurs, le desmodium peut peut aussi être utilisé pour soulager des problèmes digestifs ou des maladies ORL. En outre, il apaise les courbatures, les crampes, les maux de dos, etc.

Si vous devez consommer du desmodium, sachez qu’il se prend en infusion ou en décoction. On laisse bouillir les plantes dans de l’eau pendant environ quinze minutes. Vous pouvez aussi en prendre en gélules. Mais, dans tous les cas il est préférable de privilégier les préparations à base de plantes biologiques. Le desmodium n’a pas d’effets indésirables connus.

Autres vertus du desmodium.

Depuis plusieurs siècles, les guérisseurs africains s’en servent pour soigner les personnes souffrant d’asthme et de jaunisse. En Amérique latine, la médecine traditionnelle l’emploie pour traiter les diarrhées, l’épilepsie ou la malaria. Chez nous en France, le desmodium fait partie de la pharmacopée nationale depuis plus de 40 ans. Il rentre notamment dans la fabrication de remèdes dans les médecines naturelles ou douces telles que l’homéopathie, la phytothérapie et la naturopathie.

Gélule desmodium

De nombreuses Françaises et Français ont recours au desmodium pour purifier et régénérer leur organisme, dans le cadre d’une cure détox. Notre foie, par exemple, est constamment agressé par la pollution ambiante et notre alimentation pas toujours au top.

Cette plante permet de pallier ces problèmes.

Plantes sèches, gélules ou comprimés.

Le desmodium peut se consommer sous forme de plantes sèches, d’extraits secs, de comprimés ou de gélules. Il faut en général prendre entre 5 et 10 grammes de plante sèche, suivant les indications. On fait bouillir les feuilles durant une dizaine de minutes dans 1 litre d’eau, avant de boire la décoction à différents moments de la journée. Pour ce qui concerne les comprimés ou les gélules, le dosage varie selon le fabricant. Mais généralement, il est recommandé de les prendre trois fois dans la journée avant les repas. Il est important de préciser que tout individu de plus de 15 ans peut prendre cette plante, à l’exception des femmes enceintes ou allaitantes.

N’oubliez pas que l’utilisation de compléments alimentaires ou d’homéopathie ne peut jamais se substituer à un traitement médical, en cas de doute consultez votre médecin ou votre pharmacien avant toute utilisation.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *